L’annoncé de la deuxième édition du prix Afrabia avec la présence des partenaires de la part de l’Institut culturel arabo-africain, de la Ligue arabe et de l’Union africa

L’annoncé de la deuxième édition du prix Afrabia avec la présence des partenaires de la part de l’Institut culturel arabo-africain, de la Ligue arabe et de l’Union africa

Le Secrétaire général du Conseil de la jeunesse arabo-africaine Dr. Awad Hassan Ibrahim, a annoncé le lancement de la deuxième édition de prix Afrabia pour la jeunesse arabo-africaine. Il a déclaré samedi dans une conférence de presse à l’Hôtel Salam Rotana que le prix est une initiative du Conseil pour consolider l’espace arabo-africain et d’encourager les jeunes créatifs et de les motiver et d’échanger des expériences, des cultures et de contribuer au développement durable. il a souligné que le prix vise à lutter contre l’extrémisme et le fanatisme, le terrorisme et à combler le fossé des différences, en soulignant que l’évaluation de l’édition précédente a donné un certain nombre de recommandations à l’avant-garde d’élever la valeur de prix à trois mille dollars et d’être dans un seul domaine qui est la littérature et les arts et d’attirer des partenaires pour le prix. Il a révélé que l’introduction de l’attribution par voie électronique par le biais d’un site spécial, et en trois langues arabe, anglais et français.
Pour sa part, le directeur de l’Institut culturel arabo-africain Dr. Mohammed Salem Al Sufi a déclaré que le prix entre dans les domaines de lutter contre la données de la mondialisation et contre le phénomène de l’extrémisme et du terrorisme. Pour sa part, le directeur du département politique et l’expert des droits de l’homme à l’Union Africaine l’Ambassadeur Dr. Salah Hammada a confirmé le soutien de l’Union Africaine pour les activités des jeunes car ils sont l’espoir pour l’avenir du continent, en déclarant que les dirigeants africains ont convenu que la décennies d’avenir soit spéciales pour les droits de l’homme en soulignant que l’année prochaine, l’année de la jeunesse en Afrique, en espérant que de la troisième édition du prix soit plus soutenue par l’Union africaine. L’Ambassadeur Abdel Moneim Mabrouk Al Shaïri, directeur du département de la jeunesse à la Ligue arabe a déclaré que le prix sert comme un bouclier protecteur pour faire face aux plus graves ravageurs de l’ère moderne à saper notre jeunesse.