Dialogue M. Hassan Ali Ghazali. Coordinateur général du jeune Bureau Afrique au ministère de la Jeunesse et des Sports, de la République arabe d’Egypte

Dialogue M. Hassan Ali Ghazali. Coordinateur général du jeune Bureau Afrique au ministère de la Jeunesse et des Sports, de la République arabe d’Egypte

Afrabea prix donne aux jeunes une chance de la présence internationale

Optimiste pour l’avenir des relations entre le Soudan et l’Egypte, ils représentent un peuple dans deux pays.

Afrabea prix organisé par le CJAA formé un nouveau point de convergence fort parmi les jeunes arabes et africains (couleurs), il a rencontré en marge de prix avec M. Hassan Ali Ghazali. Coordinateur général du jeune Bureau Afrique au ministère de la Jeunesse et des Sports, de la République arabe d’Egypte pour en apprendre davantage sur la participation de l’Égypte à cet événement et le rôle de l’Egypte envers les jeunes du continent noir.

Dialogue: M. Moataz Barakat
Nous voulons identifier le type et la forme de la participation de l’Egypte à l’Afrique prix?
Je remercie le Soudan de notre pays frère pour l’accueil chaleureux et ceci est la chose habituelle, l’Egypte participera avec trois délégués et deux initiatives première initiative est un bureau pour la jeunesse africaine, deuxième initiative du Club des femmes africaines, Youth Club de l’Afrique est un initiative a soumis en 2011 à plusieurs institutions égyptiennes en 2013, il a été sélectionné par le Ministère de la Jeunesse et des Sports pour adoption, jeune bureau africain est un corps ou d’un cadre de coordination pour le développement des relations avec les pays africains par les jeunes et représentent Egypte les institutions internationales et régionales.
Quelles sont les activités les plus importantes menées par l’Office de la jeunesse africaine de la République d’Egypte?
Nous faisons beaucoup d’activités en Egypte, en particulier culturelles et des activités bénévoles menées à travers l’idée de l’intégration des étudiants africains dans la société égyptienne depuis 2014, nous a commencé dans le cadre du Ministère de la Jeunesse et des Sports et la poursuite des activités de suivi central au sein du ministère de la Jeunesse, des Sports et de mettre en œuvre des forums régionaux et le dernier Forum était un pays lieu de rencontre des jeunes du Bassin du Nil qui ont participé où le Soudan est une importante délégation du Ministère de la Jeunesse et du Soudan aussi SPORTS a également participé délégation de l’Union nationale des Soudanais de la jeunesse et une telle délégation représentée par M. Awad Hassan Ibrahim, secrétaire général du CJAA. Aussi, nous avons organisé une visite à la jeunesse africaine du Canal de Suez, le projet national que l’Egypte attend beaucoup de lui. Il est aussi une forme d’activités que nous les surveiller et nous faisons, il est l’idée de modèle de simulation de l’Union africaine et il est mis en œuvre avec l’Université du Caire pour développer la sensibilisation aux problèmes du continent africain pour les étudiants.
Parlez-nous de l’idée et la philosophie du Club des femmes africaines!
Club africain de femmes fondé par le Dr Amna Fazzaa, Elle est avec nous maintenant dans la délégation. Il a été été choisi comme l’initiative sur la base de l’initiative de contenu et sur la base de la personnalité du Dr Amna, le représentant général de l’Université africaine, l’une des institutions nationales égyptiennes qui ont été inclus Mandela, Nairi et Nkrumah, pionniers de l’indépendance de la Afrique. Le cadre les femmes du club est d’activer le rôle des femmes africaines dans la société égyptienne a également représenté plus de 18 nationalités des pays africains. Il rend les activités et les cours pour la formation des cadres pour les étudiants africains en Egypte.
Quel est votre rôle dans la résolution des problèmes de la jeunesse?
Je pense que ces rencontres sont très importantes parce qu’elles fournissent une occasion pour les leaders de la jeunesse, africains et arabes à l’avenir un des décideurs de sorte que ces forums permettent le jeune homme la possibilité d’apprendre et de discuter des idées et des idées dans le cadre de l’arabe monde et la nation africaine et je pense que Afrabea prix donne aux jeunes l’occasion de la présence internationale lorsque l’activité disponible pour moi l’occasion de présenter mon travail dans un forum international, avec des pays arabes et africains, je pense que cela crée une approche plus cohérente et consciente à lumière des forces mondiales qui tentent de briser nos sociétés.
Ne pensez vous pas que le rôle de la jeunesse égyptienne vers la profondeur africaine a été retardée trop?
Cette accusation est pas vrai, toute personne observe les activités menées par l’Egypte ignoré les jeunes savent que l’Egypte à la hauteur des crises estime que les activités des jeunes en Egypte ne sont pas arrêtés, preuve en est au niveau des pays du Bassin du Nil a été mis en œuvre trois forums ce seulement au niveau des pays membres du Bassin du Nil en Egypte de la jeunesse de l’Union africaine qui est basé au Soudan était un renouveau dans une élection féroce Cela confirme le rôle de l’Egypte dans le continent africain et cela est toujours confirmée par les jeunes dirigeants au Soudan.
Grâce à votre position dans le Ministère de la Jeunesse en Egypte Vous attendez-vous plus de la communication entre les jeunes de Egypte et le Soudan?
Bien sûr, bien sûr, le 19, la délégation de la jeunesse égyptienne viendra et il y aura une délégation parlementaire et il ya de nombreuses initiatives à cet égard et je suis optimiste pour l’avenir des relations entre les deux pays frères, ils représentent un peuple en deux des pays.